LES ÉTAPES DE LA FORMATION

« Former des disciples missionnaires « passionnés » pour le Maître, des pasteurs ayant « l’odeur des brebis », qui vivent au milieu d’elles pour les servir et leur apporter la miséricorde de Dieu. »

Ratio Fundamentalis Institutionis Sacerdotalis

LA PROPÉDEUTIQUE

L’année de propédeutique est à la fois une année de discernement et une année de formation humaine, spirituelle et doctrinale. Les candidats y trouvent les moyens pour mieux percevoir et discerner cet appel au sacerdoce qu’ils ressentent. Ils ne sont pas encore à proprement parler séminaristes et, quelle que soit l’issue de leur cheminement, ils profitent de cette année pour compléter leur formation chrétienne de base, dans un engagement plus résolu sur le chemin de la sainteté.

La rencontre du Christ est donc vraiment au cœur de cette première année de formation. Les paroles de Benoît XVI définissent bien cet esprit : « c’est seulement dans la mesure où il fait une expérience personnelle du Christ que le jeune peut comprendre en vérité sa volonté, et donc sa propre vocation. Plus tu connais Jésus et plus son mystère t’attire ; plus tu le rencontres et plus tu es poussé à le chercher. C’est un mouvement de l’esprit qui dure toute la vie, et qui trouve au séminaire une saison riche de promesses ».

 

Discerner

et accueillir

sa vocation

LE PREMIER CYCLE : poser les base d’une vie sacerdotale

Le premier cycle prolonge l’année de propédeutique vécue à Ars. Le discernement s’approfondit et le séminariste se construit, tant sur le plan humain et spirituel qu’intellectuel. La philosophie tient une place importante pour la formation de l’intelligence. D’autres matières sont aussi étudiées au Séminaire International d’Ars : l’Écriture Sainte, la théologie fondamentale et morale, l’histoire de l’Église et la patrologie, la liturgie et la spiritualité.

LE DEUXIÈME CYCLE : se préparer au ministère de prêtre

Sur trois ans, le second cycle est davantage centré sur la formation théologique et pastorale dans toutes ses dimensions : biblique, dogmatique, morale, liturgique et spirituelle, historique et canonique. C’est une préparation plus immédiate au ministère presbytéral diocésain.

Avant d’être ordonné prêtre, le diacre vit une année de stage en paroisse. Il revient une semaine par mois au Séminaire International d’Ars pour partager et approfondir ses premières expériences pastorales. Des temps de stages peuvent aussi être effectués au cours de la formation.

LES ÉTAPES

L’année de propédeutique est à la fois une année de discernement et une année de formation humaine, spirituelle et doctrinale. Les candidats y trouvent les moyens pour mieux percevoir et discerner cet appel au sacerdoce qu’ils ressentent. Ils ne sont pas encore à proprement parler séminaristes et, quelle que soit l’issue de leur cheminement, ils profitent de cette année pour compléter leur formation chrétienne de base, dans un engagement plus résolu sur le chemin de la sainteté.

La rencontre du Christ est donc vraiment au cœur de cette première année de formation. Les paroles de Benoît XVI définissent bien cet esprit : « c’est seulement dans la mesure où il fait une expérience personnelle du Christ que le jeune peut comprendre en vérité sa volonté, et donc sa propre vocation. Plus tu connais Jésus et plus son mystère t’attire ; plus tu le rencontres et plus tu es poussé à le chercher. C’est un mouvement de l’esprit qui dure toute la vie, et qui trouve au séminaire une saison riche de promesses ».

 

PREMIER CYCLE

Le premier cycle prolonge l’année de propédeutique vécue à Ars. Le discernement s’approfondit et le séminariste se construit, tant sur le plan humain et spirituel qu’intellectuel. La philosophie tient une place importante pour la formation de l’intelligence. D’autres matières sont aussi étudiées au Séminaire International d’Ars : l’Écriture Sainte, la théologie fondamentale et morale, l’histoire de l’Église et la patrologie, la liturgie et la spiritualité.

DEUXIÈME CYCLE

Sur trois ans, le second cycle est davantage centré sur la formation théologique et pastorale dans toutes ses dimensions : biblique, dogmatique, morale, liturgique et spirituelle, historique et canonique. C’est une préparation plus immédiate au ministère presbytéral diocésain.

Avant d’être ordonné prêtre, le diacre vit une année de stage en paroisse. Il revient une semaine par mois au Séminaire International d’Ars pour partager et approfondir ses premières expériences pastorales. Des temps de stages peuvent aussi être effectués au cours de la formation.

« Ecouter et discerner : discerner ce que je sens dans mon cœur, parce que l’Esprit-Saint est le maitre du discernement. Une personne qui n’a pas ces motions dans le cœur, qui ne discerne pas ce qui se passe, c’est une personne qui a une foi froide. Sa foi est idéologique (…) Est-ce que je Lui demande de me guider pour le chemin que je dois choisir dans ma vie ? Est-ce que je demande de me donner la grâce de distinguer le bien de ce qui est moins bien ? Parce que le mal se distingue tout de suite du bien. Mais il y a ce mal caché, qui est le ‘moins bien’, et qui cache le mal. Est-ce que je demande cette grâce ? »

Pape François

Ouvrir le Chat
1
Close chat
Nous nous réjouissons de votre visite ! Cliquez sur "start" pour commencer la conversation avec nous :)

C'est parti !